Série 04 – Désir de grandeur

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ETRE

méridien / nocturne

aérien / tellurique

solaire / ombrageux

glorieux / vaseux

sommital / souterrain

 

Fernando Pessoa, Livre(s) de l’inquiétude, III, 31 :

 Toutes les fois que mes projets ont pris le pas, sous l’influence de mes rêves, sur le niveau quotidien de la vie, et que pendant un moment j’ai cru voler haut, comme un enfant sur une balançoire, toutes ces fois-là j’ai dû redescendre avec lui au niveau du jardin public, et reconnaître ma défaite, sans drapeaux hissés pour le combat, ni épée que l’on eût la force de dégainer.

     Je suppose que la plupart des gens que je croise au hasard des rues ressentent […] la même envie de se projeter dans l’inutile guerre d’une armée sans étendards. Et tous – je me retourne pour contempler leur échine de pauvres vaincus – connaîtront comme moi la grande et méprisable défaite, dans la vase et les roseaux, sans clair de lune sur les rives ni poésie de paludes, une défaite misérable et boutiquière.

 

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, « De la vision et de l’énigme » :

Un sentier qui montait avec insolence à travers les éboulis, un sentier méchant et solitaire qui ne voulait plus ni des herbes ni des buissons, un sentier de montagne criait sous le défi de mes pas.

Marchant, muet, sur le crissement moqueur des cailloux, écrasant la pierre qui le faisait glisser, ainsi mon pas se contraignait à monter.

Plus haut : — résistant à l’esprit qui l’attirait vers en bas, vers l’abîme, à l’esprit de la lourdeur, mon démon et mon ennemi mortel.

Plus haut : — quoiqu’il fut assis sur moi, moitié nain, moitié taupe, paralysé, paralysant, versant du plomb dans mon oreille, dans mon cerveau, goutte à goutte, des pensées de plomb.

« Ô Zarathoustra, me chuchotait-il d’un ton moqueur, syllabe par syllabe, pierre de la sagesse ! tu t’es lancé en l’air, mais tout pierre jetée doit — retomber !

Ô Zarathoustra, pierre de la sagesse, pierre lancée, destructeur d’étoiles ! C’est toi-même que tu as lancé si haut, — mais toute pierre jetée doit — retomber !