Série 01 – Fenêtre sur pluie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fenêtre sur pluie

Ma rue par temps de pluie. L’équipement est simple (un appareil compact, des jumelles de théâtre placées devant son objectif). A ma fenêtre, je suis voyeur. La saisie est furtive, souvent maladroite. C’est ce qui donne aux photos leur tension. Mais je dois beaucoup trier, éliminer, garder uniquement les images qui, par effet de focalisation, permettent à de petits mondes de surgir, de s’extraire du réel. A des histoires de s’inventer. De ce dispositif, je n’aurais sans doute jamais eu l’idée sans l’influence des deux grands maîtres du point de vue que sont Caillebotte (et ses plongées sur parapluies) et bien sûr Hitchcock (Fenêtre sur cour).